Free cash-flow : 8 solutions pour optimiser votre trésorerie disponible

Le cash-flow, ou trésorerie disponible est l’enjeu prioritaire de nombreux chefs d’entreprises et directeurs financiers. Or, cette matière rare est souvent considérée comme un sujet contraint entre dettes clients et fournisseurs pour lequel il faut se battre au quotidien.

Pour prospérer, votre entreprise a besoin d’argent frais, généré par l’exploitation, mais non consommé par les investissements. Bref, elle doit soigner sa trésorerie. Quelles sont les meilleures solutions à votre disposition pour améliorer votre trésorerie disponible ? Devez-vous opter pour les solutions les plus classiques ou pourriez-vous profiter des avantages de solutions plus méconnues ? Pour vous aider à répondre à ces questions, nous avons listé pour vous 8 solutions simples et pratiques pour optimiser la trésorerie de votre entreprise.

#1 Jouer sur les créances clients et les dettes fournisseurs pour générer du free cash-flow

Pour améliorer sa trésorerie, il faut de toute évidence commencer par augmenter les entrées d’argent tout en réduisant les sorties. Une bonne approche consiste donc à travailler à la réduction des délais de paiements de vos clients tout en cherchant à allonger vos délais de paiement auprès de vos fournisseurs.

#2 L’affacturage (avec beaucoup de prudence)

Accélérer le paiement de vos créances clients via la mise en place de relances est un bon début pour votre entreprise, vous pouvez cependant choisir d’aller un cran plus loin en revendant ces créances clients à un établissement de crédit spécialisé.
Bien qu’utile, cette pratique doit toutefois être employée avec prudence car les frais sont parfois élevés et car toutes les créances n’y sont pas forcément éligibles. On préférera, lorsque c’est possible, le financement des ventes la 8e solution de cet article.

#3 Optimiser la gestion des stocks : un impact important sur votre trésorerie

Les stocks, c’est de l’argent qui dort. Quelques mesures simples peuvent pourtant permettre de les réduire, et donc de libérer de la trésorerie. Analyser l’historique de vente, étudier la saisonnalité de votre activité, ou mettre en place un outil de gestion des stocks en temps réel sont autant d’options à votre disposition pour vous débarrasser enfin du superflu et ne garder en stock que l’essentiel.

#4 Fonds de roulement : Augmenter les ressources stables et réduire les emplois durables

Au-delà des mesures visant à faire baisser vos besoins en fonds de roulement (BFR), vous pouvez également étudier les options visant à augmenter votre fonds de roulement net global (FRNG). Que ce soit via l’augmentation de vos ressources stables (capital social, réserves, dettes financières supérieures à 1 an…) ou via la réduction de vos immobilisations, ces mesures sont autant de solutions pérennes capables d’offrir un deuxième souffle à votre trésorerie.

#5 Devenir locataire et entrer pleinement dans l’économie de la fonctionnalité

Acquérir des biens présente certes certains avantages, mais en matière de gestion de trésorerie ces décisions présentent surtout de multiples inconvénients.
Plutôt que d’opter systématiquement pour l’achat, pourquoi ne pas considérer la location afin d’étaler vos sorties de trésorerie au fil du temps ?
En privilégiant ainsi l’usage à la propriété, non seulement vous n’aurez pas à bloquer une partie de votre trésorerie, mais vous améliorerez également au passage votre ratio d’endettement et votre communication financière.

#6 Le leasing

Pour certains biens et équipements, une location pure ne sera toutefois pas forcément la bonne option, vous pourrez alors envisager une autre option de financement afin de profiter des avantages de la location tout en vous réservant la possibilité d’acheter en fin de contrat grâce aux contrats de leasing.
Au-delà des enjeux de trésorerie, le leasing vous permet de maîtriser votre budget tout en restant flexible. Libéré des contraintes, d’installation, de maintenance, et de désinstallation, vous gagnez également en agilité.

#7 Le sale and leaseback pour céder ses immobilisations contre un afflux de trésorerie

Nous venons de traiter de l’intérêt du leasing. Mieux encore, vous pouvez faire le choix de céder certaines de vos immobilisations pour en devenir le locataire grâce aux contrats de Sale and Leaseback. Dans cette hypothèse, la trésorerie libérée lors de la cession vient alors grossir votre trésorerie disponible sans délai. Vous continuez malgré tout à profiter des biens et des équipements comme si vous en étiez toujours le propriétaire.

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous conseille le guide Sale and Leaseback rédigé par Nicolas De Lépinay d’Econocom.

Votre partenaire bancaire ou un Pure Player comme Econocom pourront vous accompagner sur certaines opérations de Sale and Leaseback, standard ou déconsolidante selon les optimisations souhaitées.

#8 Le financement des ventes : pour réduire l’impact du business sur votre trésorerie

Dernière solution et non des moindres, vous pouvez opter pour le financement de vos ventes, également appelé “vendor program”. En établissant un partenariat avec une entreprise spécialiste du financement, vous sécurisez vos ventes dès la facturation tout en offrant la possibilité à vos clients de lisser leur dépense dans le temps. Vous faites ainsi d’une pierre deux coups, votre trésorerie s’améliore, et vos clients bénéficient de conditions de paiement plus avantageuses.

Véritable nerf de la guerre des bonnes pratiques financières, la bonne gestion de votre trésorerie disponible est un prérequis essentiel pour permettre à votre entreprise de prospérer. Armé de ces 8 solutions clés, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action !

Vous avez besoin d’optimiser votre free cash-flow ? Le financement des ventes est de loin, un levier efficace et plus que bénéfique pour le business de votre société. N’hésitez pas à faire le test d’éligibilité à notre vendor program ou à nous contacter pour en savoir plus.

Livre blanc

20 raisons de privilégier la location à la vente en B2B

Le terme location vous est étranger dans votre modèle de vente ? Qu'il soit question de location, de redevance ou de facturation à l'usage, la tradition de l'achat tend à disparaître au profit d'une facturation plus proche de l'usage et qui apporte surtout des garanties nécessaires aux décideurs.

Télécharger l'ebook gratuit